© Copyright 2019 Crédit Mutuel
Retour Actualité | Oct. 2019

10 milles de mieux !

Après 5 jours de course, les 6 premiers Class40 se tiennent en 25 petits milles (46 km) et ce, malgré des options différentes. Ils ont encore 3500 milles (6500 km) à négocier d’ici Salvador de Bahia avec, notamment, devant leurs étraves, une dorsale anticyclonique, des alizés et un pot au noir…

Le jeu de cette Transat Jacques Vabre est particulièrement intense depuis le départ, et ce 1er novembre s’annonce passionnant à suivre puisqu’il va rendre le verdict de l’option Ouest de Ian et Adrien, actuellement 5e à 20 petits milles des premiers. Soit 10 milles de mieux qu’hier, et ce n’est pas fini…

Leur décalage Ouest de près de 150 milles (280 km) avec Made in Midi leur permet en effet d’évoluer dans une brise plus soutenue : ils sont ce matin plus de 3 nœuds plus rapides que les leaders. De quoi réduire encore l’écart avec la tête de flotte.

Dans la journée, ce club des 6 évoluera cependant dans le même système météo, un flux d’ouest médium, au large du Portugal. Là, ils se prépareront à traverser une zone sans vent, au large du détroit de Gibraltar. Cette « dorsale anticyclonique » marque la transition entre les flux dépressionnaires de l’Atlantique Nord et le régime d’alizé qui mènera les marins vers l’équateur…

Le positionnement Ouest / Est de chacun va jouer dans cette « traversée » de dorsale. Les premiers à sortir de cette zone sans vent pourront accélérer sensiblement, cap au sud-ouest, au portant, enfin !

News suivante

News on board