© Copyright 2019 Crédit Mutuel
Retour Actualité | Oct. 2019

Aller au bout de l’option

La flotte des Class40 est sortie de l’influence de la dépression qui a animé la première nuit de course de cette Transat Jacques Vabre Normandie Le Havre.

Les concurrents bénéficient de conditions plus calmes, bienvenues après cette entrée en matière tonique et sans sommeil. La contre partie, c’est qu’ils doivent maintenant composer avec des vents contraires : ils naviguent au « près » (à 45° du vent) ce qui équivaut à une progression en lacet en montagne. Fini donc la glisse et les pointes à 20 – 25 nœuds, place, pour le moment, aux réglages fins et à une progression plus sage.

Lorsque l’on s’engage dans une option stratégique, il faut savoir l’exploiter jusqu’au bout pour en tirer tous les bénéfices escomptés. C’est ce que le duo Crédit Mutuel s’applique à faire depuis hier. Après les premiers dividendes encaissés au passage d’Ouessant, Ian et Adrien doivent pousser encore leur route vers l’Ouest pour tirer profit cette fois d’une bascule du vent au Sud, qui leur permettra de bénéficier à nouveau d’un meilleur angle par rapport au vent que leurs camarades « sudistes ». Ils pourront alors reprendre un cap plus proche de la route directe, ouvrir les voiles et exploiter à nouveau toute la puissance de leur Class40. 

Vidéo de bord – 2e jour de la Transat Jacques Vabre

Ian et Adrien pointent ce matin en 7e position, à 25 milles (46 km) des premiers et à 40 milles (74 km) dans leur Nord. Tous les duos Class40 évoluent à 8 – 9 nœuds (soit presque 3 fois moins vite qu’hier…). Tous font, pour le moment, cap à l’Ouest, tous attendent la bascule du vent. Le moment venu, chaque équipage l’exploitera au mieux en fonction de son placement et du potentiel de son bateau…

News suivante

News on board