Retour Actualité |

Balles neuves !

Deux semaines déjà que l’on encourage, que l’on souffre et reste solidaire avec Ian Lipinski et Julien Pulvé. C’est vrai que depuis le départ du Havre, les deux skippers n’ont pas été gâtés par les circonstances de course, les coups d’arrêt, la météo fantasque, et « les bateaux de derrière qui nous reviennent dessus ». Ces derniers jours, Ian et Julien ont choisi d’aller plonger dans le sud, très bas après le Cap Vert, au risque de se retrouver 18e de la flotte et de perdre de la distance sur la tête… 

Mais attendez ! Rafraîchissez la cartographie… 

Tour de magie ! Ce matin, oui, le Class40 Crédit Mutuel pointe en 5e position, l’étrave tournée vers l’ouest, avec 46 milles de déficit (au lieu de 150 hier) sur les leaders, Antoine Carpentier et Pablo Santurde del Arco (Redman), et seulement 1 mille de retard sur le bateau Guidi, qui occupe provisoirement la 3e place ! Ian et Julien ont donc bien fait d’aller chercher leur route dans le sud, c’est là qu’était la solution ! 

La complexité de cette météo inhabituelle a engendré une situation finalement commune en voile : un regroupement des flottes. Jusqu’à ce dimanche, cette complexité aura nui certainement aux bateaux les plus rapides, dont Crédit Mutuel fait partie, tout en rehaussant la performance des bateaux plus anciens. Mais voilà que, à moins de 2000 milles de l’arrivée, 19 bateaux se tiennent en 100 milles. La suite ne sera pas simple car, devant eux, se présentent encore de nombreuses difficultés : des oscillations permanentes de vent en force et direction, et les sargasses, ces algues nées de la pollution qui colonisent les eaux de l’Atlantique par périodes et qui viennent s’enrouler autour des quilles et des safrans, ralentissant les bateaux (un souci) et faisant peser une menace forte sur la biodiversité océanique (une angoisse). Bref, une vraie saleté. 

En ce dimanche, Ian et Julien sont de retour dans le match. Pendant quelques jours, on a préféré se faire discret … On aurait adoré être une petite souris pour ressentir l’euphorie qui a dû les gagner quand ils ont lu les positions, cette nuit ! Haut les cœurs !

P.S. : 
Osons quitter le bord de Crédit Mutuel un instant pour saluer la course de Croatia Full of Life, qui est 4e actuellement. Pourquoi ? Parce que le skipper est Ivica Kostelic, immense skieur couronné par 5 globes de cristal, dont une pour sa victoire au classement général des coupes du monde en 2011, et qui est déjà en train de faire des étincelles en course au large. 

News

Actualité |

Vidéo de l’arrivée

Actualité |

À l’approche !