Retour Actualité |

Ça va mieux quand ça va bien 

Ouf ! Après une journée et demie de profonde galère, Ian Lipinski est parvenu à remettre son Class40 en parfait état de marche. Son incident de voile d’avant lui a coûté beaucoup en terrain concédé, en stratégie et en énergie, mais le skipper du Class40 Crédit Mutuel a repris sa route, porté par un bateau quasiment à 100% de son potentiel. Hier, Ian a réussi à libérer son gréement du dernier problème technique qu’il lui restait à gérer, une drisse mal en point qui bloquait en tête de mât et l’empêchait d’envoyer ses voiles d’avant dans les meilleures conditions. Notre MacGyver a rangé sa boîte à outils et replonge avec bonheur dans la course. 

L’addition est un peu salée. Ian pointe ce matin à 195 milles du leader, en pleine démonstration depuis le départ, du fait de son décalage nécessaire vers le sud afin d’y trouver des conditions plus maniables pour monter au mât à deux reprises. À moyen terme, l’écart se réduira mécaniquement lorsque le Class40 Crédit Mutuel remettra de l’ouest dans sa route. Il se réduira encore à force d’huile de coude et de cœur à l’ouvrage dans les jours à venir. Il se réduira aussi parce que c’en est fini des fronts venteux qui martyrisent les bateaux. Le prochain objectif est de trouver une petite porte dans la dorsale anticyclonique qui s’étend d’ouest en est juste au nord des alizés. Il faut savoir la jouer fine, s’appuyer sur les fichiers météo et se fier à la bonne vieille technique du nez au vent. Et, de feeling, Ian ne manque pas. Le Class40 Crédit Mutuel avance ce matin à la bonne vitesse, le skipper est pressé de rallier les Antilles. Après le coup dur qu’il a vécu, Ian doit mener un match qui reste toujours séduisant !  

News

Actualité |

Vidéo de l’arrivée

Actualité |

À l’approche !