Retour Actualité |

Derniers bords avant la Route du Rhum – Destination Guadeloupe

Dans moins de deux mois, Ian Lipinski présentera son Class40 Crédit Mutuel sur la ligne de départ de la Route du Rhum – Destination Guadeloupe. Le compte-à-rebours est bien enclenché avec un dernier rendez-vous sportif à l’occasion de la 40 Malouine, du 15 au 18 septembre à Saint-Malo. Une course qui permettra aux Class40 d’entrer dans la danse en douceur. Ou presque.

Copyright : Romain Marie / Crédit Mutuel

Il en est du farniente ce qu’il en a été de la bamboche : c’est fini ! Après un mois d’août tout en douceur, Ian Lipinski entreprend la dernière phase de sa préparation avant la Route du Rhum – Destination Guadeloupe, qui s’élancera de Saint-Malo le 6 novembre. L’été a une nouvelle fois été propice au repos et à la remise en forme du corps et de l’esprit pour le skipper et une partie de son équipe, l’autre s’étant penchée sur le Class40 Crédit Mutuel pour le préparer aux petits oignons. Ian Lipinski : « On essaie de faire comme d’habitude, après cette pause au mois d’août qui permet de revenir frais, le couteau entre les dents. Nous avons réparé les petits bobos du Class40 après la dernière course du printemps, et nous nous sommes remis à naviguer doucement, avec la 40 Malouine au programme, parfaite pour bien se remettre dans le sujet ». 

Une nouvelle jeunesse pour le bateau

Le Class40 Crédit Mutuel n’a pas été épargné par les tracas, ces derniers mois. Problèmes structurels, quille abîmée par trois fois, safrans meurtris au printemps… « Nous sommes entrés dans une phase qu’on savait devoir traverser : pendant trois ans, nous avons tiré sur le bateau, certaines choses s’usent ». 

Effacer les traces du passé, mais prévenir également les pépins à venir, voici le plan pour faire en sorte que le tandem skipper-bateau soit parfaitement opérationnel pour l’automne tant attendu : « On essaie également de changer tout le matériel qu’on estime susceptible de casser sur une transat : les drisses, les écoutes, les poulies, prolonge le skipper. On essaie de mettre toutes les chances de notre côté, sachant qu’une casse, en solitaire, a un coût humain beaucoup plus important que sur une transat en double. Nous allons tester aussi les voiles neuves, très proches des précédentes, à l’exception de petites évolutions: il faut que je garde mes repères, que je ne sois pas trop dépaysé par leurs performances. Si l’on change, c’est pour éviter que les spis, cuits par le soleil, se déchirent ». 

Répétition générale à la 40 Malouine

Le programme de Ian Lipinski est bordé, presque minuté, jusqu’au convoyage vers les remparts de Saint-Malo pour le départ de la Route du Rhum – Destination Guadeloupe. La présence des concurrents est requise dès le 24 octobre. Auparavant, il aura fallu convoyer le bateau, s’entraîner, peaufiner, peut-être faire un saut au Grand Pavois de la Rochelle, qui fête sa cinquantième édition cette année et dont Crédit Mutuel est partenaire… tout ceci après avoir convoyé le bateau entre Saint-Malo et Lorient après la 3e édition de la 40 Malouine, qui se dispute cette semaine, du 15 au 18 septembre. Deux exercices sont proposés à la trentaine de Class40 présente en Ille-et-Vilaine : la 40’ Malouine Lamotte, 180 milles nautiques à travers les îles anglo-normandes en solitaire, exception faite d’un média man, puis le trophée Lodi Groupe, série de régates en équipage de trois autour de Saint-Malo et dans la baie du Mont-Saint-Michel. 

Copyright : Romain Marie / Crédit Mutuel

À vos marques, prêts…

Pour Ian Lipinski, ce rendez-vous de rentrée est une excellente occasion de revisiter les classiques : « Cette course est parfaite pour se remettre dans le bain de la compétition, le plus gentiment possible. La course sera un entraînement grandeur nature, c’est en tout cas ainsi que je l’aborde, comme tout le monde, je crois. Ce sera une répétition générale, avec une nuit en mer, des manœuvres, l’occasion de retrouver les bonnes sensations et de renouer avec les réflexes ; matosser, ranger le bateau, faire la navigation… Et c’est d’autant plus intéressant que cela nous amène en amont à Saint-Malo. Nous allons prendre des repères sur le port, le chenal, la zone de départ… » 

Le compte à rebours est bel et bien lancé. « Ian gère de manière parfaite sa préparation. Celle de son bateau, avec toute son équipe. Mais aussi la sienne, où il laisse la pression monter doucement. Il y a sûrement un peu de stress, c’est vrai, mais aussi beaucoup de concentration et d’enthousiasme, au service de la performance et d’un plaisir partagé. Ian peut compter sur l’engagement et le soutien sans failles de tous les élus et collaborateurs du Crédit Mutuel pour l’encourager et l’accompagner dans les prochaines semaines. Et, avec la fédération Antilles-Guyane, pour l’accueillir chaleureusement à Pointe-à-Pitre ». 

Pour Daniel Baal, directeur général de Crédit Mutuel Alliance Fédérale, « L’ensemble du team a mis à profit ces dernières semaines pour donner au class40 Crédit Mutuel et à son skipper les meilleures chances de succès. Chaque détail, chaque enseignement seront mis à profit pour donner à Ian les meilleures chances sur les courses à venir. A commencer par ce premier rendez-vous malouin ! »