© Copyright 2019 Crédit Mutuel
Retour Actualité | Juil. 2021

Et si ?

A 260 milles de l’arrivée, Ian Lipinski et Ambrogio Beccaria ont ramené le Class40 Crédit Mutuel à 18,4 milles de la tête de la flotte, et ils continuent à gommer leur retard. 

Et si l’histoire devenait encore plus originale ?

Depuis qu’ils ont viré la marque virtuelle devant la marina de Horta, Ian et Ambrogio gagnent sans cesse du terrain sur le duo qui s’est échappé dès les premières heures de course, il y a dix jours. Axel Tréhin et Frédéric Denis (Project Rescue Ocean) et Antoine Carpentier et Mikael Mergui (Redman) se livrent un duel sans merci. Ce mercredi matin, 1 mille sépare une nouvelle fois les leaders.

Et, derrière, le Class40 Crédit Mutuel n’a cessé de gagner du terrain. Il y eut 70 milles de dédit à l’aller lors de la négociation de la dorsale, au large de l’Espagne ; il y avait encore 62 milles au pire quand, sur la route du retour, il était encore question de faire route au nord pour aller chercher des conditions de navigation propices à la vitesse. Mais depuis que le Class40 Crédit Mutuel est monté dans le train de la dépression, l’écart n’a cessé de fondre. Dans le flux soutenu venu de l’ouest, Ian et Ambrogio ont eu le meilleur vent, et cette session a duré jusqu’à hier après-midi. Au passage, les compères ont signé le record de la distance sur 24 heures entre 00h00 lundi et la même heure mardi : 428,82 milles, soit 12,96 milles de mieux que le précédent record, qui appartenait déjà à Ian !

Depuis hier après-midi, le Class40 Crédit Mutuel continue à gagner, mais moins franchement. Le vent venant de nord-ouest souffle à peu près de la même manière pour les trois bateaux. Calé plus au nord, le Class40 Crédit Mutuel bénéficie d’un angle d’attaque qui lui permet d’aller un peu plus vite encore un petit moment. Les trois bateaux étant quasiment à la latitude du golfe du Morbihan, il leur faudra redescendre vers le sud et les Sables-d’Olonne. 

Ce matin, le Class40 Crédit Mutuel est à 18,4 milles de la tête de la course, avec 264 milles à courir, et plus de vitesse. Et si l’impressionnante remontée de Ian Lipinski et Ambrogio Beccaria était couronnée de nouveaux succès ? Et si l’Invisible continuait à souffler en faveur du Class40 Crédit Mutuel ? Rien n’est fait, rien n’est joué ! 

News suivante

News on board