Retour Actualité |

Gare aux trous d’air !

Après avoir franchi Wolf Rock, la pointe méridionale de l’Angleterre, la flotte de la Class40 engagée dans la CIC Normandy Channel Race fait déjà route sur la Grande Basse de Portsall, bouée mouillée devant ce si mignon petit port de la commune de Ploudalmézeau, Finistère. Il est vrai que la réduction de parcours annoncée lundi soir, la météo menaçant de rendre les conditions de navigation dangereuses du côté du phare du Fastnet, a précipité les Class40 sur la route du retour. Ian Lipinski et Ambrogio Beccaria pointaient en deuxième position de la flotte en ce mercredi matin derrière le tandem Douguet-Richomme, malgré quelques ennuis qui, comme toujours volent en escadrille. 

158 LIPINSKI Ian – BACCARIA Ambrogio – CREDIT MUTUEL

Dans une petite vidéo postée hier, Ian Lipinski en faisait la liste : « Deux spis sont passés à l’eau ; l’un sur une erreur de notre part, l’autre a cassé, trop fatigué. On en a coincé un dans un étai cette nuit, un miracle a fait qu’on s’en est tiré. Après un très joli trou (la nuit dernière), un filet s’est pris dans la quille et, en faisant marche arrière, on a cassé une voile. Toute l’avance gagnée est perdue, tout est à refaire ». 

Alors le skipper Crédit Mutuel a tout refait. Un temps 5e, mais jamais vraiment décrochés, Ian et Ambrogio ont repris leur marche en avant pour retrouver cette deuxième place dont il faut savoir savourer la qualité… pour l’heure. À un peu plus de 250 milles de l’arrivée, Corentin Douguet et Yoann Richomme sont leaders avec 10 milles d’avance. Mais cette CIC Normandy Channel Race n’est jamais terminée avant la ligne d’arrivée, et les marins le savent. Sur la route qui mène à Ouistreham, les traquenards ne manqueront pas. Les courants des îles anglo-normandes vont semer le trouble – ils ont coutume de provoquer des regroupements et des ruptures dans les flottes qui s’y frottent –, et le vent va tomber. Ian, qui n’a pas toujours été très bien servi par ces phénomènes locaux, n’a pas dit son dernier mot.  

Ce matin, le skipper Crédit Mutuel a donné des nouvelles et confirmait le scénario qui s’amorce, comme dans toute bonne série à suspense : « Une belle nuit se termine à bord de Crédit Mutuel ! La lune est encore bien pleine et le passage de la pointe sud-ouest de l’Angleterre s’est donc faite, bien éclairé ! Le courant contraire que nous y avons rencontré a provoqué un petit regroupement. Nous naviguons donc avec 4 autres bateaux à vue. On se dit que c’est un peu comme l’année dernière : on fait un petit prologue de 3 jours, et bientôt, la course va commencer ! Corentin et Yoann sont un peu devant et ont un peu moins coincé que nous à Land’s End. Mais bon, ils ne sont pas si loin et la suite après la marque de Portsall s’annonce « légère ». Il se pourrait que l’envie de nous attendre un peu les prenne… »

News

Actualité |

Le sens du partage

Actualité |

Le programme de la saison 2023