© Copyright 2019 Crédit Mutuel
Retour Actualité | Mar. 2019

La Class40 a tout d’une grande

La Class40 est née de la volonté de créer une catégorie de bateaux de course qui soient accessibles techniquement et financièrement. L’objectif étant de permettre à des marins amateurs (mais aguerris) de participer à la Route du Rhum et à la Transat Jacques Vabre.

Après plusieurs mois de discussions entre architectes et marins, dont Patrice Carpentier, l’un des « pères » de la Class40, une jauge est rédigée. Elle a pour objectif de donner un cadre strict à la réalisation de bateaux simples, fiables et rapides.

La Class40 est officiellement présentée au Salon Nautique de Paris 2005 et la salle de conférence affiche complet. L’assistance est passionnée : c’est le premier succès de cette jeune Classe !

Seulement dix mois plus tard, vingt-cinq Class40 sont au départ de la Route du Rhum. Les 40 pieds représentent un tiers de la flotte de cette mythique Transat… Depuis, la Class40 réunit systématiquement les flottes les plus importantes des courses au large auxquelles elle participe.

« Nous voulions créer une classe d’amateurs éclairés, un circuit qui soit accessible à tous. Une classe qui permette à tous les bons marins de réaliser leurs rêves de course au large. », détaille Michel Mirabel, l’un des initiateurs de cette Classe. Ils avaient vu juste : des chefs d’entreprises et professions libérales qui ont su garder un pied dans l’eau et les cheveux dans le vent constituent principalement le premier socle de la Class40.

Très vite, cependant, des skippers professionnels viennent se joindre à eux. Le niveau technique et sportif prend du grade, les carènes évoluent. De nombreux architectes planchent sur la jauge : les bateaux gagnent en puissance et en performance. Les Class40 ont de plus en plus l’allure de « petits » IMOCA.

Lors de la dernière Transat Jacques Vabre, trois concurrents ont bataillé pendant trois semaines, au coude à coude, pour la victoire ! Au départ de la Route du Rhum 2018, pas moins de 10 à 15 solitaires pouvaient prétendre au podium…

La Class40 n’a cependant pas renié son ADN : elle est toujours, aussi, la classe des amateurs. Un bon équilibre a été trouvé, les échanges et transmissions entre « pro » et « am » se font naturellement : une richesse de plus.

 En savoir plus : https://www.class40.com/fr/index/

News suivante

News on board