Retour Actualité |

La grande dispersion

Depuis qu’elle a commencé à glisser sous les îles du Cap-Vert, la première moitié de la flotte des Class40 prend ses aises au milieu de l’Atlantique, où elle s’étale en long, en large et en travers, littéralement. Les alizés auraient régné sur la zone comme cela aurait pu être le cas, chacun se serait calé dans ces vents qui vont d’est en ouest et se serait échiné à anticiper les accélérations et décélérations de flux important, mais capricieux, en courant à peu près dans les mêmes angles, cap à l’ouest.

Or, en ce samedi matin, un rapide coup d’œil sur la cartographie permet de bien prendre conscience qu’il n’y a pas que les alizés qui sont contrariés. Par effet boule de neige – assez rare dans les Tropiques –, les marins le sont aussi. Ian Lipinski et Julien Pulvé assument leur choix de plonger dans le sud pour aller chercher la partie stable des alizés dans laquelle ils pourront trouver, ils l’espèrent, des conditions qui permettront au Class40 Crédit Mutuel de trouver de la vitesse sur un temps long.

Ian et Julien n’ont pas encore quitté la longitude de l’archipel du Cap-Vert. Ils ne sont pas les seuls dans cette option : Edenred (Le Roch – Quiroga) sont encore plus bas que les skippers Crédit Mutuel, qui sont forcément 17e en ce jour. Guidi (Mourruau – Fantini), actuellement 2e, est situé 100 milles plus au nord et 100 milles plus à l’ouest que Ian et Julien. Le leader Redman (Carpentier – Santurde del Arco) est 130 milles plus à l’ouest et 60 milles plus au nord. Et dans le triangle dessiné par ces trois bateaux s’ébrouent une quinzaine de bateaux à la recherche de leur idéal.

Pour couronner le tout, l’anticyclone qui s’est installé sur la route directe entre le Cap-Vert et la Martinique s’étale encore. La zone sans vent commence à 280 milles à l’ouest du Cap-Vert et s’étire sur 800 milles. Soit pas loin de la moitié de la route qui reste encore à parcourir avant les pontons d’arrivée. On vous le dit : cette Transat Jacques Vabre n’a pas fini d’en faire baver les marins !

Si vous souhaitez en comprendre un peu plus sur le sujet des alizés, voici un article bien étayé, et raisonnablement technique : Comment naissent les alizés

News

Actualité |

Vidéo de l’arrivée

Actualité |

À l’approche !