Retour Actualité |

Le Class40 Crédit Mutuel au départ de la CIC Normandy Channel Race

L’exploit venu de la Terre !

En un temps record, le Class40 Crédit Mutuel a bénéficié des réparations structurelles qui permettent à Ian Lipinski de prendre le départ de la 13e édition de la CIC Normandy Channel Race. Ce fut chaud ! En course au large, la beauté du geste n’est pas que contrebords tirés à quatre épingles et coups stratégiques aux petits oignons. Elle se niche aussi dans la réalité de la vie de chantier. L’âpreté du combat avec la matière et l’ingéniosité des solutions y sont de nobles réalisations – et bien souvent la seule combinaison qui permet d’espérer renvoyer un bateau à l’eau dans les temps. C’est exactement ce qu’il s’est passé au sein du team Skipper Crédit Mutuel qui, à l’issue de la 1000 Milles des Sables, a constaté quelques dégâts, et qui a dû se mettre à la tâche sans perdre une seconde.

Au large de la Corogne où mouillait la deuxième marque de parcours de la 1000 Milles des Sables, Ian Lipinski a entendu un bruit inhabituel qui l’a contraint à freiner, le temps d’estimer l’étendue des dégâts. Par chance, la clémence de la météo sur la suite du parcours a permis au skipper de prolonger sa route jusqu’à la ligne d’arrivée – avec une formidable 2e place, à 16 minutes du vainqueur, Corentin Douguet – et de remplir sa qualification pour la Route du Rhum Destination Guadeloupe. Ceci fait, une nouvelle course contre-la-montre débutait. 

Un mois pile séparait en effet le retour au port de Crédit Mutuel (le 14 avril) et l’ouverture de la ligne de départ de la CIC Normandy Channel Race, qui s’élancera ce dimanche 15 mai de Ouistreham. Sébastien Picault, le team manager, et Ian Lipinski n’ont pas chômé. Après le convoyage du bateau vers Lorient, ce fut l’heure de trouver. De trouver quoi ? Les contours du problème, déjà, et les solutions à lui apporter. Puis les compétences spécifiques : le milieu de la course au large se portant formidablement bien, les orfèvres du composite disponibles se font rares. Puis en parallèle, il fallut trouver les matériaux nécessaires, qui se raréfient également. Enfin, l’équipe mise en place à la hâte pour l’occasion a pu entamer les réparations avec une date limite en tête : que le Class40 Crédit Mutuel puisse être au départ du convoyage entre Lorient et Ouistreham mercredi 11 mai.

Sébastien Picault : « Il fallait que nous soyons à l’œuvre tout le week-end, puis toutes les nuits, de dimanche à mercredi matin, pour espérer créer l’exploit. Je ne sais comment remercier toutes les forces qui nous ont rejoints, pour leurs précieux conseils comme pour leur superbe réparation ». 

Pour le skipper, être présent sur la ligne de départ est déjà une performance. Il retrouvera pour l’occasion Ambrogio Beccaria, un co-skipper avec lequel Ian a l’habitude de naviguer en course : « Cela nous tenait à cœur d’être au départ de la CIC Normandy Channel Race, prolonge Ian Lipinski. Forcément, la préparation aura été un peu tronquée, mais nous nous connaissons bien avec Ambrogio (Beccaria). A l’occasion de la dernière course Les-Sables-Horta-Les Sables nous avions établi ensemble le record de vitesse en Class40. Alors vous pouvez compter sur nous pour donner le maximum durant la course ». 

Pour Nicolas Théry, Président de Crédit Mutuel Alliance Fédérale, « La course se gagne bien souvent en amont. Cette fois, la victoire consiste déjà à pouvoir prendre le départ et Ian a démontré avec son équipe, combien la force d’un groupe peut contribuer à repousser les limites. Des valeurs que l’ensemble des élus mutualistes et des collaborateurs de Crédit Mutuel Alliance Fédérale font vivre au quotidien. Bonne chance à Ian et Ambrogio pour ce nouveau challenge ».