© Copyright 2019 Crédit Mutuel
Retour Actualité | Juil. 2020

Mot du bord

Déjà 48h depuis le cap Lizard, et trois jours depuis que j’ai quittélorient. Une nouvelle fois je me rend compte que le temps n’a pas la mêmetexture en mer.
Et je n’ai pas encore pu gouter à la monotonie: pour me rendre au départ,
j’ai essuyé un mauvais coup alimentaire : un plat lyophilisé n’est paspassé, mais pas du tout. Du coup, j’ai traversé la Manche complètement envrac, la pression sur les tempes avec des bouffées de chaleur, et pas mal de temps sur mon sceau. Moi qui n’ai pas le mal de mer, ça m’a donné un petit goût de ce que c’est que d’être malade et devoir quand même gérer son bateau !
J’étais mal au point de ne discuter que très péniblement avec le
chronométreur qui a dû se lever aux aurores pour me regarder passer depuisle cap Lizard! Mais bon la ligne a été franchie, et il a fallu tout desuite se concentrer. La descente de la Manche a été sereine : sous grand spi sans manoeuvre exagérée, si ce n’est quelques empannages, j’en ai profité pour bien récupérer. Hier en revanche, ça a été une autre paire de manche. Le passage entre Douvres et Calais n’est pas très drôle. Outre letraffic, beaucoups de zones sont obligatoires ou interdites en fonction de vos intentions…. Je me suis fait reprendre d’ailleurs à un moment où je pensais être clair à nouveau, bien dégagé de toute circulation…. mais on m’a demandé de modifier ma trajectoire…. et de ralentir…. c’est
toujours rageant. Ensuite, il a fallu slalomer entre les champs
d’éoliennes, les plateformes et les bancs de sable…. ce n’est pas tout a fait la grande nature sauvage. ! J’ai enchaîné les changements de voiles d’avant, probablement trop de manoeuvres, car cela m’a fatigué au point d’en rater une et de me retrouver avec un spi hissé sans moyen de faire redescendre sa chaussette ! J’ai donc fait mon premier affalage « à la volée » juste au vent d’un champ éolien ! Puis, de tout démêler à l’intérieur et de tout renvoyer…. pfiouu! Une bonne nuit bien méritée sous code 5 tout droit et rapide !
Par contre, c’est en train de mollir, faut que j’y retourne…..
J’attend avec impatience le réveil de Christian le routeur et de Pic qui m’aident toute la journée à distance…. du solitaire, mais un travail d’équipe !

A plus

Ian

News suivante

News on board